MEMOIRE D'ALLEVARD .

A l'initiative du Dr. Maurice Collin

et de l'Association 'Jadis Allevard'.

15 x 23 cm, 218 p., broché. 34 illustrations et 2 cartes.

Autrement qu'un livre de tourisme ou d'histoire au sens classique du terme, cet ouvrage veut être la clé des multiples aspects de ce centre attachant des Alpes françaises du Nord. Le lecteur trouvera ici le résultat des recherches effectuées par un groupe d'amis unis, par-delà leur spécialité, dans la recherche de la vie, passée ou présente, d'un canton exemplaire à bien des égards. A l'origine de cette réalisation, « Jadis Allevard », association à qui l'on doit le Musée d'Allevard, la réédition du classique d'Olivier Ballaz et un disque de chansons populaires.

Notre prix : 12.00 €
RAVERAT (Achille).

A travers le Dauphiné.

Voyage pittoresque et artistique.

15 x 22 cm, 508 p., relié. Réimpression de l'édition de Grenoble, 1861.

« Les voyages, dit l'auteur, agrandissent notre héritage, multipliant nos jouissances et nous donnant l'univers pour domaine. » C'est à une éblouissante découverte qu'il amène le lecteur en parcourant avec lui le Dauphiné. Il démystifie les cuves de Sassenage, la cascade et le château avec les souvenirs de Mélusine, le Guiers-Mort et le Guiers-Vif, la Grande Chartreuse aux murailles bastionnées comme celles d'une place de guerre.

Notre prix : 50.00 €
VACHET (Adolphe).

A travers les rues de Lyon.

16 x 24 cm, 512 p., relié. Photos et dessins. Réimpression de l'édition de Lyons, 1902.

En un peu plus de trois-quarts de siècle, nombre de ces rues ont disparu, absorbées par un urbanisme trop souvent aveugle à la poésie de certains lieux. D'autres ont été rebaptisées selon les circonstances, un événement marquant, la mode ou l'actualité. Cela s'est toujours fait, sauf avant le XVIIIe siècle car, alors, aucune rue n'avait de nom fixe, ce qui était idéal pour la fantaisie mais sûrement peu pratique pour trouver commodément les gens. Ce livre s'adresse aussi bien aux historiens et aux chercheurs qu'à tous ceux, lyonnais ou non, qui sont amoureux du passé et pour lesquels un simple nom sur une plaque suffit à faire surgir, au détour d'une ruelle, toute une foule de personnages vaquant à leurs occupations ou leurs amusements.

Notre prix : 38.00 €
LEYMARIE (M.).

Album pittoresque de l'Ain et des environs.

illustré par LEYMARIE.

In-4 de 340 pp., avec 10 pages de musique et 45 lithographies h.t. relié. Réimpression de l'édition de Bourg, 1836-1838.

A aucune époque, dit Leymarie en 1836, le goût des arts ne fut plus répandu, qu'il s'agisse de peinture, de musique ou de littérature. Composant cet album de l'Ain, il a voulu présenter aux jeunes des ½uvres d'intérêt local et « exciter l'émulation de tous en leur montrant les efforts de quelques-uns ». L'Ain est un département spécialement riche en antiquités, sites et souvenirs historiques, sa situation géographique l'ayant prédestinée à une première place dans l'Histoire. Essayistes, dessinateurs, compositeurs, chansonniers, érudits, poètes et voyageurs, tous, enfants du pays, ont apporté leur contribution à cet « Album pittoresque », vraiment reflet de la vie artistique, familiale et sociale du pays dans ce contexte romantique. Les hors-texte souvent signés de Leymarie, Fonville ou Saint-Didier ravissent le regard.

Notre prix : 80.00 €
RIVOIRE DE LA BATIE (G. de).

Armorial de Dauphiné.

16 x 24 cm, 822 p., broché.

Cet armorial se propose de compléter et rectifier les nobiliaires de Chorier et de Allard qui ne donnaient l'état de la noblesse dauphinoise que jusqu'en 1671. Or, après cette date, son nombre a été considérablement multiplié par les anoblissements particuliers, par les charges et offices du Parlement et des Chambres, sans oublier les familles qui tiennent leur noblesse de l'Empire et de la Restauration. L'auteur a admis également les familles notables qui, pour la plupart, avaient fait enregistrer leurs armoiries dans l'Armorial général de France, dressé par les ordres de Louis XIV en 1696 Ce monumental ouvrage présente donc les familles par ordre alphabétique, offrant pour chacune un large rappel généalogique, la reproduction et la description des armoiries et le cas échéant la devise de la famille.

Notre prix : 70.00 €
STEYERT (André).

Armorial général du Lyonnais, Forez et Beaujolais.

1 volume 21 x 29,7 cm, 256 p., nombreuses armoiries, broché. Réimpression de l'édition de Lyon, 1860.

L'auteur de cet armorial, à qui l'ont doit une histoire de Lyon en 4 volumes, donne au lecteur dans son introduction l'étendue de ses sources bibliographiques, et il s'inscrit dans la lignée des armoriaux des provinces tels que ceux de Soultrait, Bouillet, Filleau, etc Il définit également l'ouverture avec laquelle il introduit les armoiries des familles bourgeoises à côté de celles de la noblesse. Les armoiries des villes et des corporations sont dessinées sans notice, alors que de nombreux noms de familles jouissent de commentaires récoltés dans les manuscrits et registres que l'auteur a scrupuleusement dépouillés. Cet ouvrage est un outil de recherche inestimable pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de cette grande région du XIVe au milieu du XIXe siècle, et il constitue un complément indispensable aux grands armoriaux de d'Hozier ou des Pères Anselme et Saint Simplicien. Les 2080 blasons sont très finement dessinés et décrits.

Notre prix : 40.00 €
BRUCHET (Max)

L'abolition des droits seigneuriaux en Savoie, (1761-1793).

15 x 22 cm, 691 p., relié. Réimpression de l'édition d'Annecy, 1908.

L'ouvrage de Max Bruchet constitue un parfait exemple de travail probe et éclairé. Se proposant de faire connaître un événement historique circonstanciel, il dépasse infiniment son objectif érudit et touche à la grande histoire. Le lecteur découvrira les constellations d'influences dans la société. Au niveau du quotidien, il percevra aussi la vibration des choses de la vie et des émotions individuelles à travers le craquement des structures. Au c½ur de l'ouvrage, se profile la vérité profonde de l'ancienne Savoie, présente dans sa diversité et ses contradictions, dans toute la richesse du vécu.

Notre prix : 65.00 €
DREVET (Louise).

Le secret de la Lhauda.

Nouvelles et légendes dauphinoises.

15 x 21 cm, 210 p., broché. Réimpression de l'édition de Grenoble, 1872.

Cette histoire vraie d'une femme au destin extraordinaire se passe en Dauphiné au temps du Roi Soleil. Qui connaît « la lhauda », jeune paysanne d'une grande beauté Qui sait qu'elle devint la Maréchale Marie-Françoise de L'Hôpital et qu'elle épousa, veuve une seconde fois, le roi de Pologne Eut-elle réellement un « secret » Le mystère demeure entier.

Notre prix : 11.00 €
ONOFRIO (J.).

Le théâtre de Guignol.

Préfacé par Guy Mourguet.

15 x 22 cm, 512 p., broché. 8 illustrations H.T. et un frontispice. Réimpression de l'édition de Lyon, 1909.

Ce volume est le seul recueil imprimé des textes parlés et joués par les guignolistes Lyonnais. L'auteur s'est glissé jusque vers les quartiers chauds, dans les "cafés théâtres" emplis de canuts, de débardeurs, et autres petites gens. Ces "caveaux" populaires par excellence sont tenus pour des lieux de perversion par le Pouvoir Central et par la bourgeoisie Il ramène de ces soirées défendues des dialogues entiers, dérobés à la volée dans les airs des caveaux aux bouches analphabètes, grivoises, improvisatrices, de ces magiciens qui savent parler le peuplier.

Notre prix : 16.00 €
MORAND (Laurent).

Les Bauges.

Histoire et documents. Seigneurs et nobles laïques.

3 vol. 15 x 22 cm, totalisant 1820 p., reliés. Réimpression de l'édition de Chambéry, 1890.

« Tant vaut la famille, tant vaut l'homme ». Ce vieux dicton savoyard illustre bien la vie traditionnelle de ce valeureux peuple qui a toujours puisé sa force dans de solides structures familiales, morales et religieuses. L. MORAND après avoir dressé un état chorographique des Bauges, petite contrée perdue de Savoie, en offre une histoire très complète à travers ses Seigneurs et nobles laïcs. Et ce, depuis les Allobroges, les Romains, les Burgondes, les Francs, les Sarrazins, la Féodalité, le Royaume des deux Bourgognes et les Princes de Savoie, avec l'origine et les droits de cette maison savoyarde qui a compté tant d'élus : St Hubert, St Boniface, Ste Marguerite, Ste Louise ou Ste Amédée. L'auteur relate l'histoire et la vie des monastères, décrit les monuments et étudie leur règle communautaire : la chartreuse d'Aillon, le prieuré bénédictin de Bellevaux, l'abbaye de Hautecombe, avec leurs épreuves dans le contexte historique et seigneurial et durant la Révolution qui sonna le glas de la plupart des maisons conventuelles. Quant au peuple et au clergé, c'est un tableau très vivant de ses m½urs, de sa vie, de ses fêtes, de ses problèmes et de la « douceur de vivre à Chambéry ». Des pièces justificatives, chartes et documents, font de cette étude un ouvrage de tout premier ordre, avec illustrations et carte.

Notre prix : 150.00 €
BLACHE (Jules)

Les massifs de la Grande-Chartreuse et du Vercors.

Etude géographique;

2 volumes 15 x 22 cm, 1024 p., reliés, illustrations dans le texte, 33 planches h.t. Réimpression de l'édition de Grenoble, 1931. Préface de R. Vivian.

La Grande Chartreuse et le Vercors sont les deux grands massifs préalpins qui jouxtent tous deux Grenoble. L'auteur de ce copieux travail de géographie physique et humaine s'était proposé de présenter une étude comparative de ces deux massifs dont les différences sont évidentes, et d'en expliquer le pourquoi. Leurs roches sont presque identiques, mais du sud au nord, c'est l'opposition : paysage méditerranéen aux hauts plateaux de rocailles abrupts, aux lourdes bâtisses provençales et pelouses maigres d'un côté, paysage helvétique, fait de prairies luxuriantes et grasses et de forêts profondes avec des scieries implantées un peu partout de l'autre. De belles et nombreuses illustrations agrémentent un travail qui est une somme atteignant la perfection dans la rigueur du plan et l'étendue des connaissances.

Notre prix : 80.00 €
GODART (Justin).

Travailleurs et métiers lyonnais.

15 x 22 cm, 434 p., relié. Réimpression de l'édition de Lyon, 1909.

Justin Godart est né à Lyon le 26 novembre 1871. Après de brillantes études secondaires, il fait son droit, et obtient son titre de Docteur. Il est inscrit au barreau de Lyon, et ensuite à la Cour d'Appel de Paris. Il publie son premier ouvrage en 1889, et chaque année voit paraître une ou deux études sur des sujets sociaux, sur le compagnonnage, les corporations ; biographie et voyages, etc C'est un ensemble de 53 études ou livrets qu'il publiera sa vie durant. On se demande comment, en une vie, un homme a pu fournir un tel travail, par sa profession d'abord, par sa vie politique ensuite, et enfin par le nombre important de ses publications, parfaitement documentées d'un style facile et agréable à lire. « Travailleurs et Métiers Lyonnais » s'inscrit parmi les meilleures.

Notre prix : 32.00 €
GEX (Amélie).

Vieilles gens et vieilles choses.

Histoires de ma rue et de mon village.

12 x 18 cm, 408 p., relié. Réimpression de l'édition de Chambéry, 1924.

« Entre une histoire d'amour tragique et une histoire d'amour comblée (mais après quelles angoisses) courent, d'une plume alerte, les souvenirs d'une petite fille curieuse, aventureuse et gaie : une maison dont les locataires font penser à Balzac, un enlèvement consenti où passe un souffle du Grand Meaulnes, et voici, dans la « Marie aux Pieds Brûlés » le fantastique qui coule à pleins bords. Edgar Poe n'est pas loin, ni les poètes de l'Humour Noir. L'auteur Une demoiselle de la campagne qui gère un petit domaine dont elle vit, au village de la Chapelle Blanche où elle naquit et d'où l'on découvre, entre deux chaînes rocailleuses et boisées dont s'inspira Lamartine, une légendaire vallée bleue Destinée calme et heureuse Eugénie de Guérin à la Savoyarde Non - un destin comme il en est peu, un amour brisé par la mort » Louis Charvet de l'Académie de Savoie

Notre prix : 16.00 €