PERONCEL-HUGOZ (Jean-Pierre).

Assassinat d'un poète

suivi d'un inédit de Jean Sénac "Heures de mon adolescence". Préface de Tahar Ben Jelloun. Collection "Marseille, Méditerranée".

15 x 22 cm, 160 p., broché. Photos.

A Alger, entre 1970 et 1973, P.P. Péroncel-Hugoz se lia avec le poète algérien de graphie française Jean Sénac, dont il découvrit à la fois l'influence sur la jeunesse maghrébine et le rejet dont il était l'objet de la part de la société politique. Il remonte la filière tragique qui a pu, sur un fond d'extrémisme islamiste, conduire à l'élimination dans la force de l'âge de ce « fils » d'Albert Camus, qui avait choisi l'Algérie indépendante avec « ses chardons et ses échardes ».

Notre prix : 12.00 €
ROY (Jules).

Chant d'amour pour Marseille.

22 x 23 cm, 30 p., broché.

Le 30 octobre 1987, à l'éloge prononcé par M. le Professeur Robert P. Vigouroux, maire de Marseille, dans la salle du conseil de l'Hôtel de Ville, Jules Roy répondit par le texte que voici :

Notre prix : 30.00 €
AUDISIO (Gabriel).

Jeunesse de la Méditerranée.

Collection "Marseille, Méditerranée".

11 x 17 cm, 254 pages, broché.

Gabriel AUDISIO est né à Marseille en 1900, d'un père piémontais, directeur du Théatre municipal d'Alger et puis de l'Opéra de Marseille. Dès l'adolescence, il se lie avec Louis Brauquier. C'est à Alger qu'il commence, à vingt et un ans, une carrière dans l'administration et mène parallèlement une importante activité littéraire, d'auteur et de poète : Jeunesse de la Méditerranée, le Sel de la mer, Ulysse, l'Opéra fabuleux Il collabore aux Cahiers du Sud et contribue à assurer la diffusion de la revue au Maghreb. Dans son oeuvre, il voit dans la Méditerranée un lieu d'échanges culturels, et en «l'Homme Méditerranéen», incarné par Ulysse, celui qui aborde plusieurs rivages. Cette entité méditerranéenne fondée sur la nature : le climat, le soleil les rivages maritimes d'une mer qui unit, est aussi lieu d'une diversité des cultures qui doivent s'enrichir mutuellement. A la Méditerranée latine des nostalgies de la Mare Nostrum, il oppose une méditerranée une et multiple. Dans les années 30, il est la figure de proue d'un rêve méditerranéen d'avant les guerres de décolonisation, qui a influencé Albert Camus

Notre prix : 12.00 €
AUDISIO Gabriel

L'Algérie littéraire.


Présentation de Nicole Tuccelli
Collection "Marseille, Méditerranée"

1 volume 11 x 17 cm de 170 pages, broché

C'est en 1943, dans une rubrique de "L'encyclopédie coloniale et maritime" que Gabriel Audisio est appelé à s'exprimer sur ce sujet qui lui tient doublement à cœur, la littérature et l'Algérie.  Sa position professionnelle et sa carrière littéraire lui permettent d'être, comme l'écrit Emile Temime dans Un rêve méditerranéen : "l'interlocuteur privilégié pour tous ceux qui, de Paris à Marseille ou d'Alger à Tunis, tentent de donner un sens et une unité à ce monde méditerranéen en abattant les barrières, en s'ouvrant à l'universel, en réunissant les hommes de toutes origines … "  Ce texte pourrait n'être qu'une simple notice dans un dictionnaire mais l'auteur en fait une fresque propre à nous instruire, nous étonner, et nous entraîner à la découverte d'un domaine méconnu à travers sa propre mythologie.

Notre prix : 10.00 €
RENCONTRES MEDITERRANEENNES DE PROVENCE.

L'éternel Jugurtha (17-19 octobre 1985)

Colloque de Jean AMROUCHE - L'Eternel Jugurtha. Collection "Marseille, Méditerranée".

15 x 23 cm, 212 pages, broché. Frontispice.

L'oeuvre de Jean Amrouche (1906-1962) appartient aussi bien à la littérature française qu'à la littérature algérienne. Ce poète talentueux est toutefois considéré comme le pionnier des lettres algériennes contemporaines de graphie française. Berbère, catholique fervent, tragiquement divisé entre « la France concrète, la France mythique aussi, c'est-à-dire la France réelle », aimait-il à dire, et sa terre natale, la Kabylie, sa personnalité et son oeuvre constituent un lien entre ces deux pays : « Si la France est l'esprit de mon âme, l'Algérie est l'âme de mon esprit ». Témoin d'une double fidélité et d'une double vérité dont il recherchait inlassablement la synthèse, il mourut à Paris à la veille de l'indépendance algérienne.

Notre prix : 8.00 €
PRIEUR (François).

La Vénus perdue.

collection "Marseille, Méditerranée".

11 x 17 cm de 204 pages, broché

François Prieur, né en Corse, pose ses valises à Marseille et en tombe amoureux. Amateur éclairé de littérature, bibliophile et passionné de Stendhal, durant toute sa vie, il fut l'un des promoteurs dans les colonnes du Petit Provençal, puis du Provençal, de la culture à Marseille. Depuis le dernier étage d'un appartement qu'il partageait avec sa mère, rue de la République, il rêvait, telle une préoccupation de chaque instant, aux successives démolitions des quartiers de la plus ancienne ville de France. Il y plaça une Vénus de pierre - il se prit, lui le poète et le grand écrivain, pour un employé municipal - et tout en discourant au bar des Templiers avec quelques amis, devint peu à peu l'avocat de l'archéologie de la cité phocéenne. Retrouver sa Vénus, il y parvint, puisque aujourd'hui, certes après l'intervention d'une dizaine de porte-voix, quelques beaux restes de Massilia sont enfin mis à jour et l'on peut rêver encore aujourd'hui aux Vénus non découvertes, et Dieu sait si François Prieur serait bienvenu pour décider les mêmes à creuser quand il le faut. Son roman passionnant, d'une belle écriture vive et enjouée, ne l'a pas satisfait. Il le fit quasiment disparaître. Gageons qu'il réjouisse encore ceux qui ont besoin du sous-sol de l'Histoire pour apprécier la jeunesse de Marseille.

Notre prix : 12.00 €
RENCONTRES MEDITERRANEENNES DE PROVENCE.

Le Miroir Egyptien (17-19 janvier 1983)

Collection "Marseille, Méditerranée".

15 x 23 cm, 282 p., broché. Illustrations.

Peut-on dire qu'il y a une différence fondamentale entre l'archéologue et le touriste lorsqu'il s'agit de l'Egypte Chacun ne court-il pas après un mythe - celui d'une civilisation restituée au XIXème siècle par les premiers égyptologues Et les autres, les commerçants, les écrivains ou les militaires, pourquoi accordent-ils cette place essentielle au delta du Nil Est-il simplement un nouveau monde et nouveau débouché ou bien est-il la porte d'un Orient profond qui est d'abord imaginaire C'est à éclairer ce mouvement à la fois mythique et concret que les Rencontre des Archives de Marseille, tenues en janvier 1983, se sont vouées. Mais le pari était plus large : il s'agissait de confronter intellectuels français et égyptiens, de susciter un dialogue, là où avaient toujours prédominé affrontements et stéréotypes. De leurs débats est né cet ouvrage, riche de vingt-deux communications, oeuvres d'universitaires mais aussi d'écrivains ou de journalistes, tant d'un bord de la Méditerranée que de l'autre. De l'histoire médiévale à la politologie, la plupart des disciplines sont représentées. Elles apportent leurs interrogations mais aussi animent un débat : l'imaginaire peut-il être un moteur de l'histoire

Notre prix : 8.00 €
RENCONTRES MEDITERRANEENNES DE PROVENCE.

Le Soleil Fraternel (22-24 septembre 1983).

JEAN SENAC et la nouvelle poésie algérienne d'expression française. Collection "Marseille, Méditerranée".

15 x 23 cm, 160 p., broché.

Ces Rencontres furent l'occasion pour de nombreux amis ou admirateurs de Jean Sénac, poètes, artistes, écrivains, journalistes et universitaires, de diverses nationalités, de se retrouver ou de se connaître, en rendant hommage au « Soleil fraternel », salué dès 1971 par J.E. Bencheikh comme « le plus grand poète algérien contemporrain ». La personnalité, le rayonnement de Jean Sénac sont tels que son ½uvre constitue une charnière essentielle des relations culturelles franco-algériennes et, au-delà, de la culture méditerranéenne.

Notre prix : 8.00 €
SUARES André

Marsiho

Collection "Marseille, Méditerranée"

11 x 17 cm de 190 pages, broché

André SUARES est né à Marseille en 1868.  Auteur dramatique, historien, musicologue, critique,  essayiste, poète et surtout moraliste, il fut l’un des plus importants écrivains français du XXe siècle. André Suarès fut l’un des piliers intellectuels, avec Gide, Valéry et Claudel, de la Nouvelle Revue Française.  A son image, fier, dur, intransigeant, sans complaisance vis à vis des petits esprits et des petites entreprises, il convoque Marseille à sa vraie dimension, celle d’une métropole dominatrice et rayonnante, et il enrage de la voir dénaturée par des ambitions limitées et des entreprises étriquées qui servent si mal cette aspiration.  Tout à la fois rêveur et réaliste, il est  amoureux d’une belle dont il chante les qualités tout en fustigeant les défauts. Il dépeint avec la même dévotion les turpitudes et les misères de ses quartiers populaires, comme la beauté grecque enluminée de bleu de ces collines ioniennes et le souffle épique de ces horizons maritimes mordorés.   Ce livre éblouissant, ce bloc de soleil  comme l’appelle René Fauchois, bat comme un cœur. Celui de Marseille et de ses gens.

Notre prix : 10.00 €